L’élan européen de Macron et Merkel percuté par la crise migratoire

Par Nicolas Barotte Mis à jour le 18/06/2018 à 22:03 Publié le 18/06/2018 à 20:13
GERMANY-FRANCE-EU-DIPLOMACY-POLITICS

VIDÉO – À deux semaines du conseil européen du 29 juin, le président et la chancelière tenteront cependant de parvenir à une entente.

 

Correspondant à Berlin
Comme un avis de tempête, la crise migratoire est venue frapper les projets européens d’Emmanuel Macron et d’Angela Merkel. Le président de la République est attendu mardi en Allemagne par une chancelière sous pression, sommée de trouver en deux semaines une issue au défi, qui ébranle l’Union européenne depuis trois ans. La relance du projet européen rêvée par le chef de l’État depuis son élection aura du mal à résister à la réalité des divisions européennes.

Faute d’accord ou de solutions bilatérales avec les pays concernés en Europe d’ici au conseil européen des 28 et 29 juin, Angela Merkel risque une crise politique intérieure majeure et une déstabilisation de l’asile européen. Son ministre de l’Intérieur Horst Seehofer menace de reconduire à la frontière tous les demandeurs d’asile enregistrés ailleurs. L’Italie ou la Grèce, par exemple, n’auraient plus d’autre choix que de gérer seules l’afflux ou de renoncer à enregistrer les migrants. Cette épée de Damoclès va peser lourd sur les discussions prévues mardi au château de Meseberg, une résidence officielle qui abrite les séminaires gouvernementaux. Emmanuel Macron ne peut pas se permettre de perdre son alliée. À son secours, il plaide lui aussi pour une solution européenne.
«Grosse erreur en Europe d’avoir fait entrer des millions de personnes qui veulent changer violemment et profondément sa culture»
Donald Trump
Dans ce contexte, le traditionnel conseil des ministres franco-allemand annuel s’est transformé en sommet où il sera question avant tout des migrations et de la réforme de la zone euro. Le président et la chancelière seront accompagnés de plusieurs ministres, mais ils ont prévu un entretien en tête à tête de presque quatre heures pour finaliser la feuille de route qu’ils entendent présenter à leurs pairs. À l’Élysée, on espère «sceller un accord substantiel».
Le dossier migratoire est passé en tête de priorités. «Il faut que ceux qui croient à une solution européenne proposent un agenda de réformes plus complet», dit-on en conséquence à l’Élysée. «Nous ne pensons pas qu’une solution nationale puisse régler ces difficultés», ajoute-t-on dans une allusion directe à la démarche solitaire de la CSU. Pour autant, les propositions européennes sont depuis longtemps sur la table: action dans les pays de départ, renforcement du contrôle aux frontières extérieurs, accélération du traitement des demandes d’asile. Angela Merkel plaide aussi en vain depuis trois ans pour une répartition des migrants entre États membres.
Montée des populistes
Emmanuel Macron et Angela Merkel auront fort à faire. L’un et l’autre l’ont éprouvé face au nouveau gouvernement italien. Après avoir été reçu vendredi à Paris, le nouveau président du conseil Giuseppe Conte était lundi soir à Berlin. «L’Union européenne doit changer sa perspective sur les migrations. Et l’Allemagne en est consciente», a-t-il déclaré à côté d’une Angela Merkel à la peine. L’Italien réclame plus de solidarité européenne et refuse la perpétuation du système de Dublin, celui que veut appliquer à la lettre la CSU. Giuseppe Conte ne s’est pas privé non plus d’évoquer la situation économique de son pays et de plaider pour plus de convergence entre États membres de la zone euro.
La question est aussi à l’ordre du jour de l’entretien d’Angela Merkel et Emmanuel Macron. Initialement, il s’agissait même du sujet le plus épineux. Le chef de l’État dû revoir à la baisse ses ambitions en matière de réforme. L’idée d’un ministre des Finances de la zone euro, avancée comme symbole lors de son discours de la Sorbonne le 26 septembre, est définitivement oubliée. «Cela n’a toujours été pensé qu’à la fin ultime d’un processus», assure-t-on à Paris. Son projet de budget pour la zone euro a aussi été soigneusement redécoupé, Angela Merkel ayant exclu de lui allouer plus que quelques dizaines de milliards d’euros.
À deux semaines du conseil européen, Angela Merkel et Emmanuel Macron tenteront cependant d’accorder leurs idées. L’un comme l’autre sont conscients qu’ils doivent faire bloc dans une Europe minée par la crise et menacée par les populistes. Le président américain Donald Trump a d’ailleurs semblé se réjouir sur Twitter des déboires d’Angela Merkel. «Grosse erreur en Europe d’avoir fait entrer des millions de personnes qui veulent changer violemment et profondément sa culture», a-t-il écrit, sans préoccupation pour la vérité.

Source

Advertisements
Posted in France | Leave a comment

Pourquoi le pape convie les multinationales du pétrole au Vatican

08/06/2018 à 14h28 Mis à jour le 08/06/2018 à 14h59

hi

`
Des dirigeants de compagnies pétrolières rencontrent le pape François et d’autres responsables du Vatican, à l’initiative de l’université catholique américaine Notre Dame University. – Vincenzo Pinto-AFP

`

Vendredi 8 et samedi 9 juin se tient au Vatican, à huis-clos, une conférence inédite sur la transition énergétique. De grands patrons de compagnies pétrolières rencontrent le pape François, auteur d’une encyclique sur l’écologie.

`
De grands dirigeants de compagnies pétrolières se déplacent au Vatican, ce vendredi 8 et demain samedi 9 juin. Ils n’y vont pas pour y recevoir la bénédiction papale mais pour y assister à une conférence… sur la transition énergétique. Les médias n’y sont pas conviés car cette rencontre se tient à huis-clos. Les patrons des géants ExxonMobil et BP et du groupe norvégien Equinor sont notamment présents.

`
Organisée par l’université catholique américaine Notre Dame University, cette conférence intitulée “Energy Transition and Care of Our Common Homeˮ (la transition énergétique et la sauvegarde de notre maison commune), fait explicitement référence à l’encyclique sur l’écologie (“Laudato Si”) publiée en 2015 par le pape François. Dans ce document, le souverain pontife abordait explicitement la nécessité d’une transition énergétique à partir d’une réflexion sur les énergies fossiles tout en appelant les pays riches à revoir leur mode de vie qui conduit au gaspillage et au réchauffement climatique.

`
Des sociétés financières sont aussi participantes
Le Vatican a souhaité rencontrer de visu les patrons des géants du pétrole et du gaz pour leur faire passer directement ce message écologique. “Il s’agit de leur proposer, et à travers eux aux hommes politiques, d’investir dans les énergies renouvelables ou dans la dé-carbonisation comme un nouveau défi, comme objectif socio-économique, comme source de travail et comme source de bien-être pour notre maison commune. Nous espérons qu’ils écouteront le message, comme certains l’ont déjà fait” a déclaré quelques jours avant la conférence dans le quotidien italien La Stampa, Mgr Sanchez Sorondo, chancelier de l’Académie pontificale des sciences.

Sélectionné pour vous
Virée pour meurtre, l’infirmière est blanchie
Outre les pétroliers, quels grands représentants de sociétés financières internationales seront également présents, précise le quotidien La Croix, tel le patron de BlackRock, un important gestionnaire d’actifs au niveau mondial, mais aussi des fonds de pension publics comme le fonds de pension du gouvernement japonais, le Californien Calpers ou le Français Erafp.

Frédéric Bergé

Source

Posted in Uncategorized | Leave a comment

Offensive de l’Autriche contre l'”islam politique”

 

Posted in Uncategorized | Leave a comment

Fausse alerte et panique à Hawaï

 

Posted in Uncategorized | Leave a comment

ALERTE AU MISSILE – LA REACTION DES HAWAÏENS 13 01 2018

 

Posted in Uncategorized | Leave a comment

Marseille: 2 hommes tués au fusil d’assaut

Marseille: 2 hommes tués au fusil d’assaut
Par Le Figaro.fr avec AFP Mis à jour le 26/05/2018 à 09:24 Publié le 26/05/2018 à 07:11
20180526PHOWWW00043
RTL et La Provence annoncent ce matin que deux hommes ont été tués cette nuit à Marseille dans le quartier de l’Estaque. Les deux hommes ont été pris pour cible au fusil d’assaut, vraisemblablement de type kalachnikov, vers 01h du matin dans un local associatif. Les victimes étaient âgées d’une trentaine d’années.

Selon des sources concordantes, il s’agirait d’un nouveau règlement de comptes.

Selon le procureur de la République de Marseille, Xavier Tarabeux, l’assaillant, cagoulé, a ouvert le feu dans les locaux où plusieurs personnes jouaient aux cartes, touchant une première victime à la tête. Une seconde a été fauchée d’une rafale au niveau du thorax et de l’abdomen. Au total, 18 étuis de calibre 7.62, correspondant à une arme de type Kalachnikov, ont été retrouvés sur les lieux.

Le tireur, attendu par un complice selon les témoignages recueillis, a pris la fuite dans un véhicule, retrouvé calciné plus tard dans la nuit par les enquêteurs dans la commune de Sausset-Les-Pins (Bouches-du-Rhône).

La première victime était samedi matin en cours d’identification, la seconde n’avait pas d’antécédants judiciaires dans le trafic de stupéfiants, a précisé le magistrat.
Cette nouvelle fusillade intervient moins d’une semaine après une précédente survenue en plein jour dans le quartier de la Busserine où un commando n’a pas fait de blessé mais a pu s’enfuir à bord de puissantes berlines après avoir mis en joue des policiers. La piste d’un acte d’intimidation entre deux réseaux est privilégiée par les enquêteurs pour ces faits.

`
Le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb était venu mardi dans une cité de la ville (photo).

`

Source

Posted in Uncategorized | Leave a comment

Pape en Suisse : l’enjeu œcuménique selon Mgr Morerod

Posted in Uncategorized | Leave a comment