Obama: 50 pays s’engagent à accueillir 360.000 réfugiés

()

 

Obama: 50 pays s’engagent à accueillir 360.000 réfugiés

Published on Sep 21, 2016

Le président américain Barack Obama a annoncé mardi 20 septembre à l’ONU l’engagement d’une cinquantaine de pays à accueillir 360.000 réfugiés sur l’année à venir, soit un doublement par rapport aux chiffres actuels. Durée: 00:48

Posted in Anglais, Information | Leave a comment

Joyeux Sabbat

sabbat-cerk

Image | Posted on by | Leave a comment

“Agents presque secrets” : gros bras, petits effets

Abonnez-vous à notre chaîne sur YouTube : http://f24.my/youtube
En DIRECT – Suivez FRANCE 24 ici : http://f24.my/YTliveFR

Louise Dupont et Thomas Baurez reviennent sur les sorties cinéma de la rentrée. Au menu, les 120 kilos de muscles de Dwayne Johnson, pas très convaincant dans “Agents presque secrets”.
Mais aussi “Rester vertical”, d’Alain Guiraudie. Déjà très remarqué pour “L’inconnu du lac”, le réalisateur nous propose à nouveau un film sans concession.
Enfin, “Les hommes préfèrent les blondes”. Ce classique avec Marilyn Monroe et Jane Russell ressort en salle en version restaurée.

Notre site : http://www.france24.com/fr/
Rejoignez nous sur Facebook: https://www.facebook.com/FRANCE24.videos
Suivez nous sur Twitter : https://twitter.com/F24videos

Posted in Uncategorized | Leave a comment

Joyeux Sabbat

ob_88837a_ob-2ce6b1-le-sabbat

Image | Posted on by | Leave a comment

Car le Seigneur, l’Éternel, ne fait rien Sans avoir révélé son secret à ses serviteurs les prophètes

jesus-christ-follow-me-and-i-will-make-you-fishers-of-men-acropolis-de-versailles

Écoutez cette parole que l’Éternel prononce contre vous, enfants d’Israël, Contre toute la famille que j’ai fait monter du pays d’Égypte!

2 Je vous ai choisis, vous seuls parmi toutes les familles de la terre; C’est pourquoi je vous châtierai pour toutes vos iniquités.

3 Deux hommes marchent-ils ensemble, Sans en être convenus?

4 Le lion rugit-il dans la forêt, Sans avoir une proie? Le lionceau pousse-t-il des cris du fond de sa tanière, Sans avoir fait une capture?

5 L’oiseau tombe-t-il dans le filet qui est à terre, Sans qu’il y ait un piège? Le filet s’élève-t-il de terre, Sans qu’il y ait rien de pris?

6 Sonne-t-on de la trompette dans une ville, Sans que le peuple soit dans l’épouvante? Arrive-t-il un malheur dans une ville, Sans que l’Éternel en soit l’auteur?

7 Car le Seigneur, l’Éternel, ne fait rien Sans avoir révélé son secret à ses serviteurs les prophètes.

8 Le lion rugit: qui ne serait frayé? Le Seigneur, l’Éternel, parle: qui ne prophétiserait?

9 Faites retentir votre voix dans les palais d’Asdod Et dans les palais du pays d’Égypte, Et dites: Rassemblez-vous sur les montagnes de Samarie, Et voyez quelle immense confusion au milieu d’elle, Quelles violences dans son sein!

10 Ils ne savent pas agir avec droiture, dit l’Éternel, Ils entassent dans leurs palais les produits de la violence et de la rapine.

11 C’est pourquoi ainsi parle le Seigneur, l’Éternel: L’ennemi investira le pays, Il détruira ta force, Et tes palais seront pillés.

12 Ainsi parle l’Éternel: Comme le berger arrache de la gueule du lion Deux jambes ou un bout d’oreille, Ainsi se sauveront les enfants d’Israël qui sont assis dans Samarie A l’angle d’un lit et sur des tapis de damas.

13 Écoutez, et déclarez ceci à la maison de Jacob! Dit le Seigneur, l’Éternel, le Dieu des armées.

14 Le jour où je punirai Israël pour ses transgressions, Je frapperai sur les autels de Béthel; Les cornes de l’autel seront brisées, Et tomberont à terre.

15 Je renverserai les maisons d’hiver et les maisons d’été; Les palais d’ivoire périront, Les maisons des grands disparaîtront, dit l’Éternel.

Amos 3
Louis Segond (LSG)

Posted in La Bible | Leave a comment

D’où vient l’observation du dimanche comme jour de repos ? Part 1

 

[https://youtu.be/81Cu7AZrhCs]

Published on Dec 24, 2015

D’où vient l’observation du dimanche comme jour de repos? Préparation pour la grande crise final
Claude Francoeur

Posted in Dimanche, Le Sabbat, Uncategorized | Leave a comment

Loi « travail ». Les syndicats annoncent un second souffle

LIONEL VENTURINI
VENDREDI, 1 JUILLET, 2016
L’HUMANITÉ

Jean-Claude Mailly et Philippe Martinez lors de la manifestation du 23 juin à Paris.

Jean-Claude Mailly et Philippe Martinez lors de la manifestation du 23 juin à Paris.
Photo : Julien Jaulin/Hanslucas

Pas de nouvelle grande manifestation, mais des mobilisations locales : les organisations syndicales s’adaptent au calendrier et aux contraintes, avec la rentrée en ligne de mire.

Et maintenant ? À un pouvoir qui compte sur la trêve estivale pour faire adopter à moindre coût politique le projet de loi travail, la CGT et FO répondent à leur manière. Les sept organisations en pointe dans la contestation contre la loi travail ont lancé hier un nouvel appel à la poursuite de la mobilisation, sans appeler à une 12e journée de grève et de manifestation, sans baisser les bras non plus. Dans un communiqué, ces sept organisations appellent à continuer le mouvement sous « des formes à déterminer localement » pendant le débat à l’Assemblée nationale, particulièrement pour son ouverture en séance mardi prochain, et de se retrouver le 8 juillet afin de discuter des suites à donner après le débat parlementaire.

Pour le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, compter sur les congés des Français pour que s’essouffle la contestation, ce serait toutefois un mauvais calcul. « Il y aura de nombreuses initiatives cet été », après les rassemblements de mardi dernier, assure-t-il, citant en exemple « les villes de départ du Tour de France pour discuter avec la population ». « Manuel Valls recule petit à petit », relève dans le Parisien le numéro un de la CGT, au lendemain de sa rencontre avec le premier ministre. Pousser l’avantage est donc son souhait, « face à un tel mur, comme souvent, ça va se jouer dans la rue », a-t-il dit, et sans doute à la rentrée.

« On peut s’exprimer, faire pression différemment », insiste le leader de FO

S’il n’est guère question à la CGT de relancer, seule, des mobilisations de masse, la centrale de Montreuil escompte toutefois prolonger sa votation citoyenne (plus de 700 000 exprimés à ce jour) jusqu’au 5 juillet. À FO, Jean-Claude Mailly s’est dit soucieux « d’un équilibre compliqué entre, d’un côté, assurer la sécurité et, dans le même temps, l’obligation de passer des barrages pour aller manifester ». Et ce, même si Hollande lui-même a convenu, dans son entretien aux Échos, que la CGT « n’est pas responsable des violences, elle en a même été la victime », pointant bien « des groupes radicaux qui viennent systématiquement casser et dénaturer les mouvements dans lesquels ils tentent de s’introduire ». Loin d’enterrer le mouvement, le leader de FO insiste : « On peut s’exprimer, faire pression différemment. » Car, rappelle-t-il, le fond de la loi, l’article 2 (sur l’inversion de la hiérarchie des normes), est « devenu un totem ». « Ensuite, à la rentrée, poursuit de son côté Philippe Martinez, nous aurons de nouveau l’occasion de montrer que nous ne sommes pas d’accord avec cette loi », ajoutant qu’une loi même votée « peut ne jamais être appliquée », comme le CPE en 2006.

Tenté d’ouvrir une brèche dans le front syndical, le gouvernement adapte son texte à la marge sur les branches professionnelles, histoire d’amadouer FO. Très insuffisant pour Force ouvrière, dont le numéro un a déclaré à sa sortie de l’entrevue avec Manuel Valls qu’« il n’y a pas de sortie par le haut… Ce n’est donc pas la fin du mouvement ».

Tandis que l’hypothèse d’un nouveau 49-3 fait son chemin, Philippe Martinez déplore que, pour le premier ministre, « on a l’impression que ce qui se passe dans la rue n’existe pas. La loi travail est une façon pour lui de se construire son avenir politique. L’enjeu de cette loi, c’est l’avenir des salariés et pas de déterminer qui sera candidat à l’élection présidentielle ». « Valls ne veut pas dialoguer », tranche le leader de la CGT, confiant que le premier ministre, lorsque fut évoqué le risque de dumping social avec l’article 2, « (lui) a répondu : ‘‘J’assume ce risque’’». De quoi valider l’analyse d’un premier ministre occupé à son seul avenir politique.

Source

Posted in Uncategorized | Leave a comment